AZERTY Blog

AZERTY Jobs
08/04/2016

#LumièreSur : Adok, une startup qui veut rendre la technologie inclusive grâce au « Shared Computer »

Adok-Desk-vue

Les semaines se suivent mais ne se ressemblent pas sur [AZERTY Blog] ! À la une aujourd’hui, une très jeune pousse sortie tout droit de l’ESCP et récente lauréate du Prix Innover Entreprendre, j’ai nommé Adok ! Grâce à un projecteur tactile ultraportable célébrant l’essor de l’ioT, cette startup souhaite proposer une nouvelle façon de travailer, jouer et partager ensemble. À suivre l’interview de Paul Péretié, CEO chez Adok, qui nous en dit un peu plus sur le potentiel du « Shared Computing ».


[AJ] Hello Paul ! Pourrais-tu commencer par nous raconter l’histoire d’Adok ?

[PP] Avec plaisir ! Constatant globalement que les écrans étaient une barrière à l’échange, nous avons voulu créer un nouvel environnement de partage. Adok remet les individus autour de la table et donc autour du contenu en proposant une interface réellement faite pour le multi-utilisateur. Jimmy Roux (CTO) et moi-même étions sensibles à ce problème, c’est vraiment un outil qui nous fait rêver tous les deux.

Et honnêtement, aujourd’hui, le fait que chaque jour des personnes nous proposent de nouveaux cas d’usages pour leur quotidien avec Adok nous motive encore plus !

Adok_Close_Up

[AJ] Et d’où vient l’idée, quel a été le constat de départ ?

[PP] Avant de créer Adok, j’ai eu l’occasion de travailler dans le logiciel B2B. J’étais chez Toucan Toco, une startup dont vous avez parlé il n’y a pas longtemps d’ailleurs ! Lors de cette expérience, j’ai remarqué que les tablettes n’étaient pas du tout optimales pour présenter du contenu et le rendre interactif, et que projeter sur un mur nous remet tout de suite dans une situation de cours magistral.

En réalité, tous les écrans que nous utilisons aujourd’hui sont individualistes, ils sont pensés pour un seul utilisateur. Qui ne s’est jamais laissé déconcentrer par un mail ou un tweet, et a décroché du moment présent ? 

[AJ] Adok a aussi sûrement un rêve, quel est-il ?

[PP] Nous voulons que la technologie rassemble, plutôt qu’elle n’isole. Le Software a fait tellement pour rapprocher les personnes qui sont loin physiquement. Par contre, le Hardware continu de les séparer de plus en plus. Le futur ne doit pas être une vision à la Wall-E où chacun vit à travers un écran ou un masque de réalité virtuelle. La fameuse photo de Mark Zuckerberg devant une assemblée de personnes portant un masque de VR et qui ne le voit pas fait peur à mon sens. 

Au contraire, nous voulons proposer une technologie plus inclusive, qui rassemble les gens, qui soit conviviale, comme être autour d’une table. 

[AJ] Concrètement, quelle est votre cible business ? Et avez-vous des concurrents sur le marché ?

[PP] Aujourd’hui on se concentre sur le B2B car il y a un vrai problème avec le principe même de la réunion. 3/4 des cadres estiment perdre leur temps en réunion, et pourtant ils y passent en moyenne 24 jours/an. Nos clients sont des agences de communication aussi bien que des éditeurs de logiciel en passant par des grands groupes.

Le marché est en pleine émergence et il y a des concurrents qui se positionnent. Comme TouchJet, ou Sony, par exemple, qui a dévoilé un prototype se rapprochant de ce que l’on propose, au sein de sa gamme de domotique. 

adok-collaboration

[AJ] Quelles valeurs partagent les membres de votre équipe ?

[PP] Nous faisons attention à partager la connaissance au sein de l’équipe. C’est important que tout le monde soit au courant, même des sujets qui ne relèvent pas de leur expertise directe. On a mis en place les bons outils dès le début pour assurer cette transmission de savoir. 

Surtout, notre façon de voir Adok, c’est vraiment que la techno et le design sont deux éléments interdépendants et donc aussi importants l’un que l’autre. Après on est tous assez geeks dans l’âme et on l’assume !

[AJ] Comment envisagez-vous le recrutement chez Adok ?

[PP] Nous cherchons avant tout des personnes ayant une affection pour le produit. Nous avons cette opportunité géniale de créer quelque chose de nouveau, une nouvelle façon d’échanger, c’est notre vraie source de motivation. Le challenge technique est solide et nous ne cherchons pas des candidats qui « savent tout faire » mais plutôt des personnes capables d’apprendre vite et de transmettre leurs connaissances. Encore et toujours cette affaire de transmission !

[AJ] A quoi ressemblera Adok dans 10 ans ?

[PP] 10 ans, c’est loin. J’espère que d’ici là, nous considèrerons tous le « Shared Computer » comme naturel et faisant partie de nos vies, au même titre que le « Personal Computer ». Adok, en tout cas, ne reniera pas cette volonté de créer une technologie plus inclusive, qui propose une nouvelle façon d’être ensemble. 

[AJ] C’est beau ! Une actualité à mettre en avant pour conclure ?

[PP] Nous avons eu la chance de remporter le Prix Innover & Entreprendre, dont le Parrain était Henri Seydoux de Parrot. C’était une belle occasion de faire connaitre notre produit. Par ailleurs, nous commençons à prendre les commandes pour les kits développeur et les beta-testers.

Et enfin, nous recherchons un Lead Developer !

Adok_Logotype_Small_Transparent

0 commentaire sur cet article

Ajouter un commentaire

*
*