AZERTY Blog

AZERTY Jobs
04/05/2016

#LumièreSur : Pumpkin, l’application pour qui les bons comptes font les bons amis !

IMG_8335

Vous vous demandez peut-être quel recruteur a retenu l’attention de l’équipe d’AZERTY Jobs cette semaine ? C’est sans hésiter que nous vous répondons Pumpkin ! Pumpkin, c’est formidable application mobile qui permet de demander ou d’envoyer de l’argent à ses amis instantanément et gratuitement. Pour cela il suffit d’avoir le numéro de téléphone du destinataire, ou d’être ami avec lui sur Facebook. Exit les RIB, distributeurs de billets ou virements bancaires… et place à la simplicité ! Merci à Hugo Sallé de Chou, co-fondateur chez Pumkin, qui nous a raconté avec passion son aventure entrepreneuriale sur [AZRTY Blog].


3screens

[AJ] Bonjour Hugo ! Pumpkin est en plein boom, peux-tu commencer par nous raconter ton histoire ?

[HS] J’ai découvert le paiement mobile à l’étranger, à l’époque j’étais en stage chez Dailymotion à San Francisco en Californie. Et quand je suis rentré en France… plus rien. J’avais l’impression de revenir à la préhistoire et le pire c’est que personne autour de moi ne semblait comprendre ma frustration. Sauf Constantin, qui revenait d’Afrique et avait découvert là-bas, le paiement mobile justement (MPESA au Kenya) ! C’est là que nous avons commencé à bosser ensemble sur cette idée de lier sa carte bancaire à son smartphone.

Assez rapidement, nous avons rencontré Victor à l’occasion d’un start-up weekend à Lille. Il s’est tout de suite intéressé à notre projet.

Quelques semaines plus tard commencions notre incubation à Euratechnologies à Lille, c’était en janvier 2014. Nous étions encore tous les trois étudiants pour quelques mois mais notre cœur et notre emploi du temps avaient déjà basculés. Nous avons finalement sorti la V1 de Pumpkin en septembre de cette même année après une période de 2 mois de beta.

[AJ] Et quelles ont été les grandes étapes de votre développement ?

[HS] On parle toujours du financement des start-ups, mais rarement de celui des entrepreneurs. Dans notre cas, nous ne pouvions toucher ni chômage, ni RSA qui nous auraient permis de vivre au démarrage. La première étape clé a donc été de trouver une bourse de la (ex)région Nord-Pas-de-Calais qui nous a rémunérée pendant 9 mois.

Ensuite, nous avons eu notre première validation de concept (bienveillante) en devenant lauréats du réseau LMI qui nous a en outre donné accès à un prêt d’honneur. Au moment du lancement, nous avions beaucoup d’aprioris et tout le monde avait son avis sur ce qu’il fallait faire ou ne pas faire. Finalement ça nous a semblé assez naturel. Par chance, nous avons tout de suite eu de la traction.

Les étapes suivantes sont classiques dans la vie d’une start-up : recrutement, financement, déménagements, etc. Notre première levée de fonds a eu lieu en mai 2015 (article à retrouver sur Maddyness) !

[AJ] Concrètement le rêve de Pumpkin, c’est quoi ?

[HS] Notre rêve c’est que chacun puisse avoir accès à son argent et en disposer comme il l’entend. Il y a encore beaucoup de choses très compliquées avec l’argent et le pire est qu’on ne s’en rend même pas compte parce qu’on a « toujours fait comme ça ». Le paiement Pumpkin en est un bon exemple. Nous trouvons ça absurde de devoir retirer de l’argent à un distributeur et en montant rond pour pouvoir rembourser un ami.

Cette application n’est que le début, nous nous donnons les moyens de réaliser ce rêve.

[AJ] Et quel est votre Business Model ?

[HS] Pour les particuliers, tout est gratuit : l’inscription, les transactions, virer l’argent sur son compte. Nous en sommes en pleine phase de recrutement et notre objectif est qu’ils soient le plus nombreux possible. Actuellement, c’est près de 300 nouvelles personnes qui s’inscrivent chaque jour.

Nous commercialisons parallèlement une solution d’encaissement à destination des professionnels et association. Ça s’appelle Pumpkin Event. 

[AJ] Comment gérez-vous la concurrence sur le marché ? 

[HS] Evidement on regarde et on s’intéresse de près à ce qu’il se passe autour de nous. Les Fintech sont très actives et le paysage évolue constamment. Pour autant ce n’est pas nos concurrents qui nous dictent notre positionnement ou notre stratégie. Les seuls que nous écoutons sont nos utilisateurs. Nous sollicitons leurs remarques et étudions leur comportement.

Un concurrent peut se planter, ça arrive souvent. Mais être à l’écoute de ses utilisateurs, c’est fiable.

IMG_8342

[AJ] Quelles valeurs partagent les membres de votre équipe ? 

[HS] J’exagèrerais si je disais qu’on était tous passionnés de paiement mobile depuis notre plus jeune âge. Pour autant, on est tous vraiment convaincus de l’utilité de Pumpkin et plus généralement de celle du mobile dans notre quotidien.

On a un petit côté rebelle presque naïf. On aime traiter les choses avec humour et légèreté dans un secteur encore très conventionnel.

Sinon, si je devais vraiment retenir trois valeurs, je dirais passion, humilité et rigueur. 

[AJ] Le recrutement chez Pumkin, ça ressemble à quoi ?

[HS] Tout le monde dit vouloir recruter des personnes talentueuses mais au moment de la négo du salaire on se rabat sur le candidat qui n’était « finalement pas si mal ». Je caricature mais ça arrive souvent dans les startups. Chez Pumpkin, on se donne les moyens de nos ambitions. On aime les gens simples qui savent ce qu’ils apportent et ce qu’ils viennent chercher.

Concrètement, on est toujours en veille et on rencontre beaucoup de monde de manière formelle ou informelle.

Et puis quand on a un besoin urgent, il y a AZERTY jobs !

[AJ] pour finir, à quoi ressemblera Pumpkin dans 10 ans ?

[HS] En 2026 ? Un mélange entre la BNP et Google. On sera n°1 GreatPlaceToWork depuis 2020 et se sera vraiment nécessaire parce qu’il n’y aura tellement plus de chômage que ça sera devenu vraiment très difficile de recruter !

Pumpkin - copie

0 commentaire sur cet article

Ajouter un commentaire

*
*