Travailler chez PrepMyFuture

  • 59, Rue de Bretagne
    Paris 75003
  • 650000 €
  • 67% d’hommes
  • 33% de femmes

Description

Nous sommes des enseignants électroniques.

PrepMyFuture est le support de révision que nous aurions aimé avoir lorsque nous étions étudiants : personnalisé, agréable, accessible. 

Nous avons créé PrepMyFuture car nous étions frustrés par les livres de cours de 400 pages dont nous ne lisions que les 3 premières, les powerpoints d’enseignants, les longues heures assises près du radiateur à attendre la fin du cours, par le soutien scolaire hors de prix et le sentiment que tout cela n’était pas efficace.

PrepMyFuture aujourd'hui :

  • Chaque jour, nous aidons des milliers d’apprenants à réussir leurs tests.
  • Nos utilisateurs ont réalisé plus 46 millions d’exercices sur la plateforme.
  • Nous travaillons directement avec les écoles qui utilisent notre outil comme support pédagogique:
    • en France: HEC, Ecole Polytechnique, EDHEC, etc.
    • à l’étranger: McGill, Alliances Françaises, Université Internationale de Rabat, etc.

Notre équipe

  • Achille, le fondateur et l'homme-orchestre, diplômé d'HEC Montreal, passé par Wharton & McGill, professeur certifié pour le test du TOEIC, et programmeur Ruby/Rails hors pair. 
  • Pascal, le petit nouveau, X, Ponts & Columbia, serial entrepreneur et actionnaire de startups qui ont déjà créé plusieurs centaines d'emplois par le passé (321Auto, Brandalley, Bigbrands, PriceMinister...)

La passion, la persévérance, le rêve. Et un grain de folie sans lequel rien de grand ne s'accomplit!

Notre vision

Demain, grâce à nous, les enseignants gagneront mieux leur vie et ils seront heureux, car nos outils leur permettront d'éduquer davantage d'élèves et de les faire tous progresser. Nous leur permettrons de dégager du temps afin de mieux s'occuper de chaque élève, pour faire en sorte que l'éducation redécouvre sa fonction première, sa capacité d'intégration et de promotion sociale, le monument qu'elle fut naguère avant que trop d'égarements, de corporatisme et d'élitisme ne lui fassent perdre de vue sa mission d'origine.

Ce que nous sommes, nous le devons certes à nous-mêmes et à notre entourage familial, mais nous le devons aussi à tous ces enseignantes et enseignants qui nous ont appris à lire, écrire, compter, à apprendre un métier, à parler une langue étrangère, à tous ces forçats anonymes et oubliés sans lesquels nous ne serions pas les hommes et les femmes que nous sommes devenus. Nous avons bénéficié de leur abnégation: à nous de faire en sorte que nos enfants bénéficient eux-aussi d'une éducation de qualité.